Femmes

Rina, 15 ans en 1944. ©Alessandra Quadri

«Elle avait 17 ans et elle a été violée par 40 soldats»

10 septembre 2015

Disparus de la mémoire de la Libération, les viols de masse commis au printemps 1944 par les troupes françaises restent une plaie ouverte dans le cœur des Italiens du Latium. Sept décennies plus tard, la France ne s’est jamais excusée et les victimes n’ont pas oublié.


Par  

© Moland Fengkov/Haytham Pictures

Rotan Batu ou le village des veuves

26 février 2015

Loin de l’image sans histoires de la Thaïlande, l’extrême Sud connaît une situation explosive. Depuis dix ans, quelques milliers de rebelles souhaitent l’indépendance du Sud, musulman, anciennement rattaché au royaume malais. Une guerre civile qui ne dit pas son nom et dont les femmes sont les premières victimes. Un village, unique, a ouvert ses portes spécialement pour les veuves.


Par  

Image2

Ôde à Miquette, « la reine de la quéquette »

25 août 2014

Le 11 mai 2013, un groupe d’anciens marins appose une plaque en hommage à une ancienne prostituée. Toulon devient donc la première ville du monde à rendre les honneurs à une travailleuse du sexe. Mais qui est Miquette ?


Par  

©Aude Osnowycz

Egypte : Elles font le mur

4 février 2014

Quelques Égyptiennes gagnent la rue pour ne pas être oubliées de la révolution. Leurs seules armes : des pochoirs et des bombes de peinture.


Par  

© Camille Besse

A l’hôtel des martyres

16 octobre 2013

Après l’enfer que deviennent celles qui s’en sortent ? Personne ne sait… Et pour cause : le sort des victimes de la traite sexuelle, la majorité des prostituées, importe peu. Pourtant, certaines prennent tous les risques et portent plainte contre leurs bourreaux. Pour protéger cette poignée de rescapées, Emmaüs-Bosnie a ouvert un centre de protection.


Par  

©Aude Osnowicz

Islandaises : la fleur au fusil

28 février 2013

En Islande, pays le plus égalitaire du monde, les femmes ne comptent pas être considérées comme la moitié de leurs compatriotes masculins. Élevées dans une forte tradition féministe, elles seraient même les plus heureuses du monde. Vraiment ? Enquête.  


Par  

Viols au Rwanda : de nouvelles victimes accusent des soldats français

17 janvier 2012

Tout commence à l’automne 2009 : trois Rwandaises déposent une plainte contre X pour crimes contre l’humanité. Ce X, dans leurs récits, ce sont des soldats français de l’opération Turquoise, en poste dans leur pays pendant le génocide de 1994. Elles disent avoir été violées et violentées. Les patrons de l’opération, eux, y voient un


Par  

photo © Axelle de Russé

Maman et séropositive

9 décembre 2011

Grâce à la trithérapie, la maternité n’est plus un bonheur interdit aux femmes séropositives. Mais entre sentiment de culpabilité et inquiétude viscérale pour leur enfant, être maman est un véritable parcours du combattant.


Par  

Gahida, électron libre de Libye

15 novembre 2011

Son blog, dont la liberté d’expression a irrité le régime, lui a coûté trois mois d’horreur dans les geôles de Kadhafi entre février et mai 2011. Aujourd’hui, Gahida Altwaty est l’une des voix à suivre pour toute une génération de Libyennes.


Par  

Une rentrée plus collective que jamais

15 septembre 2020

On entend parler de « collectif » et de « collaboratif » depuis quelques années maintenant, brandis comme des solutions à un système moribond. A Youpress, ces notions sont au cœur même de notre façon de travailler, depuis bientôt treize ans. Eh oui, le temps passe…

Alors que les médias continuent de souffrir de la crise du covid – et donc, que les journalistes se retrouvent fragilisés – notre seule force resterait-elle l’union ?

Plus que jamais, ce sont les projets à plusieurs qui éclosent en cette rentrée.

Ariane Puccini et Delphine Bauer sortent leur livre « Mauvais traitements, pourquoi les femmes sont mal soignées » (ed. Seuil, 1er octobre), où elles démontrent comment les médicaments sont eux aussi soumis à des biais de genre. Pendant plus de deux ans, elles ont glané témoignages et expertises, ont épluché des études scientifiques en même temps qu’elles ont analysé les récents scandales sanitaires du point de vue des femmes… Un ouvrage, qui, nous l’espérons, vous intéressera autant que les autrices ont pris plaisir à le rédiger.

En TV, Ilioné Schultz prépare l’avant-première de son excellent documentaire « Seconde chance », plongée bouleversante dans les méandres des enfances cassées en terre roumaine, le 17 septembre à Nancy et le 21 à Paris et la rediffusion le 20 septembre sur les chaînes du RTGE.

Toujours sur le thème de l’enfance malmenée, Sophie Boutboul continue les enquêtes sur les violences faites aux femmes pour Mediapart et travaille sur un reportage sur les disparitions de mineurs pour Paris Match.

Leila Minano revient en force pour assurer un webinair du Global Investigative Journalism Network sur les personnes disparues suite à sa série d’enquête sur les réseaux de traite exploitant les enfants migrants, aux cotés du journaliste Théo Englebert.

Juliette Robert, notre photographe, relance ses projets en Suède, où elle profite de l’intérêt pour la stratégie suédoise pour jouer les fixeuses de choc pour la télévision française. Il faut bien s’adapter ! Si vous avez besoin de ses services et des adresses de bons restaurants, n’hésitez pas à la contacter.

En attendant de repartir sur les routes, David Breger reprend ses piges à France 24, Cécile Andrjejewski multiplie les projets en France après un été au service de Investigate Europe. Anne-Laure Pineau, elle, a des envies d’écriture sur le long terme et des idées qui fourmillent par dizaines.

Chanceux celui qui goûtera de nouveau les saveurs des reportages à l’étranger : Anthony Fouchard couvrira quatre élections africaines (Guinée, Burkina, Côté d’Ivoire et Niger) d’ici fin novembre, tandis que Rouguyata Sall, lauréate d’une bourse Global Health Journalism Grants, prépare son prochain voyage à Madagascar avec le photographe Morgan Fache entre deux papiers sur le coronavirus – qu’elle maîtrise mieux que quiconque à Youpress.

Alors, du fond du cœur (et du masque), on vous souhaite une rentrée truculente, frémissante et enrichissante.


Par