Femmes

Martha Scott, ex-membre du réseau Jane, chez elle, à Chicago, le 23 mai. Dans ses mains, la photo prise lors de son arrestation, le 4 mai 1972, alors qu’elle pratiquait des IVG clandestines. ©Eugénie Baccot/Divergence

Aux États-Unis, les ex-“Jane”, vétérantes du droit à l’IVG

27 janvier 2020

Elle tient entre ses mains un tract datant de 1970 qui stipule : « L’avortement – Le choix des femmes, le droit des femmes ». Martha Scott, 77 ans, en conserve des dizaines de copies.


Par  

Les motardes du club Caramel Curves arrivent a la Women of Class Second Line et font des derapages au milieu du public © Juliette Robert/Haytham Pictures

New Orleans : Les grands coeurs du turbo

12 septembre 2018

Elles s’appellent Coco, Tru, Candi ou Quiet Storm. Depuis 2005, elles font rugir leurs moteurs, roses et puissants, dans les rues de La Nouvelle-Orléans. Et redonnent le moral à leurs fans. L’ouragan Katrina leur a fait passer la cinquième.


Par  

Les nouveaux prêtres, avec l'évêque Eva Brunne, dans la cathédrale de Stockholm ©Juliette Robert/Youpress/Haytham

Le pasteur est une femme comme les autres

18 juin 2018

En Suède, les pasteurs devraient bientôt être majoritairement des pasteures. L’Église luthérienne de Suède se féminise et peu de fidèles y voient à redire. Nous avons rencontré ces fières pasteures qui ont trouvé leur place après des siècles de suprématie masculine.


Par  

Justina, la fille de Diane Bohna, et ses cousines exécutent le marquage du bétail sous l’œil habitué de ces messieurs. ©Eugénie Baccot

Cow-girls : les vraies patronnes du Far West

13 juin 2018

Les femmes ne sont pas là pour faire la vaisselle. En Californie, loin des préjugés, elles élèvent d’immenses troupeaux de bovins et dirigent des équipes de cow-boys. Une longue histoire qui se transmet et se bonifie de mère en fille.


Par  

Dans la campagne norvégienne, trois recrues du commando féminin des Jegertroppen (troupes de chasseuses), prêtes pour l’entraînement. © Axelle de Russé

Norvège : ces femmes se battent pour intégrer les forces spéciales

23 janvier 2018

Depuis trois ans, la Norvège entraîne un bataillon de commando exclusivement féminin. Nous avons suivi ces combattantes en plein exercice, avant qu’elles intègrent une unité mixte des forces spéciales.


Par  

Semsa Hadzo et Almedina Kaljun plaisantent avec un collegue, lors de la descente en ascenseur au fond du puits Sretno. ©Juliette Robert/Youpress/Haytham

Gueules noires, féminin pluriel

12 octobre 2017

De toute la Bosnie-Herzégovine, elles sont les seules. Depuis plus de trente ans, à Breza, non loin de Sarajevo, des femmes descendent au fond des galeries de la mine pour en extraire le charbon.


Par  

Sarah Daniel Hamizi © Eugénie Baccot/Divergence

Sarah, dans son monde de garçons

14 février 2017

C’est la reine du coupe-chou. Sarah Daniel-Hamizi est la seule barbière de la place de Paris. Ténacité, patience et passion … du poil ont fait d’elle la grande prêtresse du rasage, jusqu’à officier à la télévision. Récit d’un parcours atypique.


Par  

Les femmes sont separees des hommes au stand de tir où se rendent les membres du club Sure Shots. © Moland Fengkov/Haytham-REA

Texas: les femmes prennent les armes

1 décembre 2016

Au Texas, pays de Georges W. Bush et des cow-boys, la loi autorise depuis janvier le port visible des armes à feu, à l’université ou dans la rue. Ici, les armes ne sont plus l’apanage des hommes. Reportage à 3 mois des élections au coeur de clubs de tirs 100% féminins.


Par  

Izmir---Réfugiées---Chris-Huby---HAYTHAM-PICTURES-2

MigrantEs

7 avril 2016

A Izmir, sur la côte ouest turque, des centaines de réfugiés attendent chaque jour les bateaux qui les conduiront en Grèce. Parmi eux, de nombreuses femmes. Veuves de guerre, jeunes filles ou mères de familles, sur les routes, nombre d’entre-elles se sentent plus « vulnérables » que les hommes. Reportage.


Par  

Une rentrée plus collective que jamais

15 septembre 2020

On entend parler de « collectif » et de « collaboratif » depuis quelques années maintenant, brandis comme des solutions à un système moribond. A Youpress, ces notions sont au cœur même de notre façon de travailler, depuis bientôt treize ans. Eh oui, le temps passe…

Alors que les médias continuent de souffrir de la crise du covid – et donc, que les journalistes se retrouvent fragilisés – notre seule force resterait-elle l’union ?

Plus que jamais, ce sont les projets à plusieurs qui éclosent en cette rentrée.

Ariane Puccini et Delphine Bauer sortent leur livre « Mauvais traitements, pourquoi les femmes sont mal soignées » (ed. Seuil, 1er octobre), où elles démontrent comment les médicaments sont eux aussi soumis à des biais de genre. Pendant plus de deux ans, elles ont glané témoignages et expertises, ont épluché des études scientifiques en même temps qu’elles ont analysé les récents scandales sanitaires du point de vue des femmes… Un ouvrage, qui, nous l’espérons, vous intéressera autant que les autrices ont pris plaisir à le rédiger.

En TV, Ilioné Schultz prépare l’avant-première de son excellent documentaire « Seconde chance », plongée bouleversante dans les méandres des enfances cassées en terre roumaine, le 17 septembre à Nancy et le 21 à Paris et la rediffusion le 20 septembre sur les chaînes du RTGE.

Toujours sur le thème de l’enfance malmenée, Sophie Boutboul continue les enquêtes sur les violences faites aux femmes pour Mediapart et travaille sur un reportage sur les disparitions de mineurs pour Paris Match.

Leila Minano revient en force pour assurer un webinair du Global Investigative Journalism Network sur les personnes disparues suite à sa série d’enquête sur les réseaux de traite exploitant les enfants migrants, aux cotés du journaliste Théo Englebert.

Juliette Robert, notre photographe, relance ses projets en Suède, où elle profite de l’intérêt pour la stratégie suédoise pour jouer les fixeuses de choc pour la télévision française. Il faut bien s’adapter ! Si vous avez besoin de ses services et des adresses de bons restaurants, n’hésitez pas à la contacter.

En attendant de repartir sur les routes, David Breger reprend ses piges à France 24, Cécile Andrjejewski multiplie les projets en France après un été au service de Investigate Europe. Anne-Laure Pineau, elle, a des envies d’écriture sur le long terme et des idées qui fourmillent par dizaines.

Chanceux celui qui goûtera de nouveau les saveurs des reportages à l’étranger : Anthony Fouchard couvrira quatre élections africaines (Guinée, Burkina, Côté d’Ivoire et Niger) d’ici fin novembre, tandis que Rouguyata Sall, lauréate d’une bourse Global Health Journalism Grants, prépare son prochain voyage à Madagascar avec le photographe Morgan Fache entre deux papiers sur le coronavirus – qu’elle maîtrise mieux que quiconque à Youpress.

Alors, du fond du cœur (et du masque), on vous souhaite une rentrée truculente, frémissante et enrichissante.


Par