Santé

Linda Reyes, 23 ans et John Shalov, 25 ans prennent en charge un patient  © David Breger

A Brooklyn, les ambulanciers du ghetto

15 novembre 2017

Sirène hurlante, l’ambulance fonce dans la nuit sur les routes défoncées de Brooklyn. Nous sommes à Bedford Stuyvestant, Bedstuy. “Ici il se passe toujours quelque chose”, prévient John Shalov, 25 ans, au volant. Bedstuy a mauvaise réputation. Le quartier d’origine du rappeur Notorious Big a l’un des plus fort taux de criminalité de New York.


Par  

Prescription de PET Scan pour "recherche de récidive de cancer de la prostate". Les noms du prescripteur et du patient ont été indexés par les moteurs de recherche. Crédits: Actusoins

Enquête : Des données médicales confidentielles accessibles sur le web

10 avril 2013

Et si votre hospitalisation en cancérologie était connue du monde entier? Et si la fiche confidentielle de votre fils, mineur handicapé, était lisible par n’importe quel internaute ayant un minimum de connaissances informatiques ? Vous auriez de quoi être scandalisé. C’est pourtant ce qu’ActuSoins a constaté. Enquête au fil de la Toile.


Par  

Inde : le pays du contraste de l’accès aux soins

12 avril 2011

Superpuissance économique au 1,2 milliard d’habitants, l’Inde doit pourtant faire d’énormes progrès pour démocratiser son accès aux soins de santé. Les contrastes villes-campagne et riches-pauvres sont encore saisissants.


Par  

Infirmiers : du gaz, des coups et pas de négociations

2 octobre 2010

Nouvelle journée d’action pour les IADE. Après avoir envahi les Champs Elysées, les infirmiers anesthésistes ont joué au chat et à la souris avec les forces de l’ordre sur le trajet qui conduisait le cortège au Ministère de la Santé. Une manifestation qui a tourné à l’affrontement, et qui s’est soldée par une dizaine d’interpellations.


Par  

Le quotidien d’une infirmière haïtienne, 4 mois après le séisme

14 août 2010

Le séisme du 12 janvier a bouleversé la vie du personnel soignant haïtien. La plupart des structures médicales détruites, la plupart travaillent avec les ONG dans les hôpitaux de campagne. Rencontre avec Natalia, infirmière à l’Hôpital Général de Port-au-Prince.


Par  

Les pharmaciens survivent dans le désastre haïtien

14 août 2010

Quatre mois après le séisme, les pharmacies, dont 85% étaient situées à Port-au-Prince, se relèvent difficilement. La plupart des bâtiments sont à terre et les officines doivent faire face à la pénurie des fournisseurs et à la concurrence d’un marché noir plus florissant que jamais. Rencontres.


Par  

Pharmacies italiennes : la fin d’un âge d’or ?

21 mars 2010

Les pharmaciens transalpins ont remporté une bataille : ils resteront bien les seuls propriétaires des officines italiennes. Mais la nouvelle ne suffit pas à leur redonner le moral. Baisse des revenus, concurrence accrue sur la vente de médicaments OTC avec les grandes surfaces, augmentation du temps consacré aux tâches administratives… La profession subit un passage


Par  

En Roumanie : rester malgré la crise

5 février 2010

Il est 19h et la nuit est déjà tombée sur Bucarest, mais Mihaela Ratcu, 41 ans, n’a pas encore terminé sa journée. Dans le centre médical, où elle exerce depuis 15 ans, près de la Piata Victoriei, dans le Nord de la ville, les patients affluent encore. Ce médecin de famille en reçoit entre 20


Par  

Sida et tuberculose à la clinique de Médecins sans frontières

13 mai 2009

C’est un petit dispensaire : un corridor toujours bondé, et trois ou quatre pièces réparties entre le rez-de-chaussée et le sous-sol. Les patients font la queue dehors, assis sur des bancs qui occupent une partie du trottoir. 120 personnes se pressent ici en moyenne chaque jour.


Par  

Une rentrée plus collective que jamais

15 septembre 2020

On entend parler de « collectif » et de « collaboratif » depuis quelques années maintenant, brandis comme des solutions à un système moribond. A Youpress, ces notions sont au cœur même de notre façon de travailler, depuis bientôt treize ans. Eh oui, le temps passe…

Alors que les médias continuent de souffrir de la crise du covid – et donc, que les journalistes se retrouvent fragilisés – notre seule force resterait-elle l’union ?

Plus que jamais, ce sont les projets à plusieurs qui éclosent en cette rentrée.

Ariane Puccini et Delphine Bauer sortent leur livre « Mauvais traitements, pourquoi les femmes sont mal soignées » (ed. Seuil, 1er octobre), où elles démontrent comment les médicaments sont eux aussi soumis à des biais de genre. Pendant plus de deux ans, elles ont glané témoignages et expertises, ont épluché des études scientifiques en même temps qu’elles ont analysé les récents scandales sanitaires du point de vue des femmes… Un ouvrage, qui, nous l’espérons, vous intéressera autant que les autrices ont pris plaisir à le rédiger.

En TV, Ilioné Schultz prépare l’avant-première de son excellent documentaire « Seconde chance », plongée bouleversante dans les méandres des enfances cassées en terre roumaine, le 17 septembre à Nancy et le 21 à Paris et la rediffusion le 20 septembre sur les chaînes du RTGE.

Toujours sur le thème de l’enfance malmenée, Sophie Boutboul continue les enquêtes sur les violences faites aux femmes pour Mediapart et travaille sur un reportage sur les disparitions de mineurs pour Paris Match.

Leila Minano revient en force pour assurer un webinair du Global Investigative Journalism Network sur les personnes disparues suite à sa série d’enquête sur les réseaux de traite exploitant les enfants migrants, aux cotés du journaliste Théo Englebert.

Juliette Robert, notre photographe, relance ses projets en Suède, où elle profite de l’intérêt pour la stratégie suédoise pour jouer les fixeuses de choc pour la télévision française. Il faut bien s’adapter ! Si vous avez besoin de ses services et des adresses de bons restaurants, n’hésitez pas à la contacter.

En attendant de repartir sur les routes, David Breger reprend ses piges à France 24, Cécile Andrjejewski multiplie les projets en France après un été au service de Investigate Europe. Anne-Laure Pineau, elle, a des envies d’écriture sur le long terme et des idées qui fourmillent par dizaines.

Chanceux celui qui goûtera de nouveau les saveurs des reportages à l’étranger : Anthony Fouchard couvrira quatre élections africaines (Guinée, Burkina, Côté d’Ivoire et Niger) d’ici fin novembre, tandis que Rouguyata Sall, lauréate d’une bourse Global Health Journalism Grants, prépare son prochain voyage à Madagascar avec le photographe Morgan Fache entre deux papiers sur le coronavirus – qu’elle maîtrise mieux que quiconque à Youpress.

Alors, du fond du cœur (et du masque), on vous souhaite une rentrée truculente, frémissante et enrichissante.


Par